LETTRE À LA GMN DE L'APCHQ

Trois-Rivières, le 6 mars 2013
Démarche d'appel d'offre et de soumission pour les travaux à venir dans les dossiers de pyrrhotite
Bonjour M. Girard,

La Coalition Proprio-Béton a été informée que la GMN de l’APCHQ avait mis en opération sa démarche d’appel d’offre visant à identifier les entrepreneurs qui auront la responsabilité de réparer les résidences aux prises avec de la pyrrhotite au cours de l’été 2013.

Depuis les débuts de la crise, la Coalition a soumis année après année, sans succès, des demandes aux dirigeants de la GMN de l’APCHQ afin qu’un représentant des victimes puisse assister à l’ouverture des soumissions visant à assurer le maximum de transparence et surtout l’intégrité dans un telle démarche.

Nous avons par ailleurs été informés dernièrement que vous étiez le nouveau responsable de la GMN de l’APCHQ et que vous aviez comme vision de vouloir assainir les façons de faire de votre organisation en matière d’administration de plan de garantie. Voilà donc une belle occasion pour vous de mettre concrètement en pratique de telles intentions en acceptant la présence d’un représentant des victimes lors de l’ouverture des soumissions qui devrait avoir lieu dans les semaines à venir. Il importe de vous rappeler qu’une résidence est généralement le principal investissement d’une vie de toute personne et qu’il est tout à fait normal que le propriétaire d’une résidence ou son représentant puisse avoir l’opportunité de s’assurer de l’intégrité du processus de sélection de l’entreprise qui sera choisie la GMN pour effectuer les réparations majeures en lien avec le vice de construction de la pyrrhotite.

Nous demandons par ailleurs d’avoir des précisions sur l’approche retenue pour répartir les lots. Nous vous réitérons notre demande de privilégier de petits lots attribués à plusieurs entrepreneurs afin d’éviter les nombreux problèmes de construction rencontrés dans le cadre de la réparation des précédents lots, que ce soit au niveau des délais de réparation ou de la qualité des travaux réalisés.

Nous vous demandons finalement de définir clairement dès le départ avec les victimes les ajustements qui seront apportés au montant de la caution afin de tenir compte des hausses importantes du coût de construction et de réparation des résidences aux prises avec la pyrrhotite. Nous n’accepterons plus un simple ajustement au coût d e la vie, l’expérience des lots précédents ayant clairement fait la démonstration d’une inflation importante de tels coûts ayant forcé les bénéficiaires à débourser dans plusieurs dossiers des dizaines de milliers de dollars de leur poche pour faire réparer leurs résidences. En omettant de convenir d’un délai de réparation avec les bénéficiaires comme le prévoir pourtant clairement l’article 18.5 du Règlement et en dictant unilatéralement aux bénéficiaires la date de réparation de leurs résidences, la GMN s’était alors engagée à tenir compte de la hausse des coûts de réparation au fils des années pour adapter à la hausse le montant de caution. Par mesure de transparence et d’intégrité, nous demandons donc à la GMN d’établir dès le départ avec les victimes la révision du montant de la Caution en fonction des hausses de coûts des années passées. Il faut que le tout soit établit avant même que les montants de soumission soient connus pour éviter des biais dans l’ajustement du montant de caution.

Tout refus de votre part à l’endroit de ces demandes minimales soulèvera à nouveau des questionnements de transparence et d’éthique à l’endroit de ce processus qui seront évidemment dénoncés dans les médias.

Nous vous remercions de l’attention et de l’ouverture qui seront accordées au traitement de cette demande fort importante pour les bénéficiaires.

Je vous prie de recevoir l’expression de mes meilleurs sentiments.

Yvon Boivin, mba

Porte-parole de la Coalition Proprio-Béton