Communiqué de presse

Trois-Rivières, le 15 novembre 2011.
La Coalition Proprio-Béton appuie sans réserve le Projet de Loi 35 visant une réforme majeure des plans de garantie des habitations résidentielles neuves.
La Coalition Proprio-Béton salue le courage, la détermination et la sagesse de la ministre du Travail, Mme Lise Thériault, dans sa démarche législative présentement en cours qui a pour objet de confier l’administration des plans de garantie des habitations résidentielles neuves à des personnes morales sans but lucratif entièrement dévouées à la protection du consommateur. Cette réforme, si elle était adoptée par les élus de l’Assemblée nationale, marquerait la fin du monopole de gestion de ces plans de garantie par les associations d’entrepreneurs..

«La Coalition Proprio-Béton a été créée à l’origine afin de regrouper les victimes de pyrrhotite de la Mauricie et tenter d’obtenir l’aide appropriée pour permettre aux familles touchées de traverser le plus facilement possible ce drame humain et financier. Or, depuis deux ans, plus de 90% de nos énergies ont plutôt été consacrées à représenter et défendre les droits de ceux et celles qui sont bénéficiaires d’un plan de garantie des habitations résidentiels neuves» précise M. Yvon Boivin, porte-parole de cette Coalition. «C’est un non sens ! »ajoute-t-il.

L’annonce récente du dépôt de ce projet de Loi a donc été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par les victimes et bénéficiaires qui ont vu ce drame humain et financier se transformer en véritable cauchemar lorsqu’ils ont commencé à transiger avec les administrateurs et représentants de ces plans de garantie qui ont pourtant comme mission de les protéger.

Cette annonce est également attendue et souhaitée depuis plusieurs années par d’autres associations de consommateurs qui ont également eu à se battre avec ces mêmes administrateur de plan de garantie pour faire valoir les droits de plusieurs propriétaires de résidence partout au Québec. «Les problèmes rencontrés avec les plans de garantie sous leur forme actuelle ne sont donc pas uniques à ce qui se passe présentement en Mauricie» mentionne le porte-parole de la Coalition. «De nombreux reportages médiatisés confirment également ces constats» ajoute M. Boivin.

Dans son communiqué de presse à ce sujet, l’APCHQ mentionne s’opposer à toute forme de nationalisation des plans. La Coalition Proprio-Béton privilégie pour sa part la démocratisation des plans au monopole existant qui ne protège bas bien les propriétaires de résidence aux prises avec un vice majeur de construction comme sont présentement confrontées près d’un millier de familles de la Mauricie.

La Coalition Proprio-Béton accepte donc avec joie de participer aux travaux de la commission parlementaire qui fera l’étude article par article de ce projet de Loi. Elle déposera un mémoire et sera entendue aux consultations particulières qui se tiendront les 22 et 23 novembre prochaine à la salle du Conseil législatif de l’Assemblée nationale du Québec. L’audition des représentants de la Coalition Proprio-Béton à cette commission est planifiée pour 11h00 le 22 novembre 2011.

Yvon Boivin, mba

Porte-parole de la Coalition Proprio-Béton