La pyrrhotite – information

LA PYRRHOTITE- INFORMATIONS GÉNÉRALES : 

La pyrrhotite, est un minéral contenant du sulfure de fer et est présent dans la roche à l’état naturel. 

Lorsque cette roche contaminée est utilisée dans le béton et que celle-ci est exposée à l’eau ou l’humidité, cela peut engendrer un processus de gonflement et générer des fissures importantes dans les éléments en béton. Selon le dosage mesuré, dans certains cas aucune intervention physique n’est requise. Par contre à ce jour, si le taux de pyrrhotite est de 0.23% et plus les laboratoires recommandent la reconstruction des éléments de béton affectés (murs, dalles, semelles). La seule façon de valider sa présence et le taux de pyrrhotite, est de réaliser des carottages et des analyses en laboratoire par des firmes spécialisées en la matière. Chaque propriété peut avoir ses particularités d’où l’importance de procéder à des analyses complètes.

La Mauricie a été touchée à deux reprises par la pyrrhotite. Quelques dizaines de maisons avaient été affectées dans les années 1990. En 2009 ce problème est apparu de nouveau et ce fléau a touché des milliers de maisons construites de 1996 à 2008 en Mauricie et une partie du Centre-du-Québec. La municipalité la plus touchée est Trois-Rivières. Les fissures se présentent généralement sous forme de mosaïque ou de toile d’araignée, telles que montrées sur les présentes photos. 

La CAVP collabore avec divers organismes concernés par le dossier de la pyrrhotite, dont l’Association des consommateurs pour la qualité dans la construction (ACQC), organisme qui vient en aide aux acheteurs de maisons ou lors de litiges avec des entrepreneurs, sous-traitants ou fournisseurs.

L’ACQC a réalisé un excellent document d’information concernant cette problématique et il est accessible via le lien suivant : acqc.ca/fr/la-pyrrhotite

Comment se produisent les dommages causés par la pyrrhotite ?

La pyrrhotite est un minéral instable dans le béton et peut gonfler lorsqu’il est en contact avec l’humidité, l’eau ou l’air. Cette réaction produit des poussées internes dans le béton et peut générer un nombre important de fissures pouvant aller jusqu’à la nécessité de reconstruire les éléments de béton  qui en sont affectés. On peut retrouver de la pyrrhotite dans les murs de fondation, les semelles, les dalles de plancher, les patios et galeries. Cette problématique peut être présente dans une seule composante ou dans plusieurs à la fois, en fonction de la provenance du béton et des étapes de coulées qui ont été réalisées.